Swiss association
for responsible
investments

Media

Our media center provides all important media releases and publications.

24. March 2020

L’ASIR mène des dialogues d’engagement avec plus de 70 entreprises

Les investisseurs institutionnels suisses sont actuellement appelés à procéder à leurs placements financiers de manière ciblée dans des entreprises qui prennent en compte les aspects sociaux et environnementaux pertinents. L’Association suisse pour des investissements responsables (ASIR) épaule ses membres – des caisses de pensions et assurances suisses – dans cette tâche. Rien que sur le dernier exercice, l’ASIR a mené des dialogues d’engagement avec plus de 70 entreprises dans le monde, les incitant à adopter un comportement responsable. Avec de premiers succès, comme le montre le «Rapport d’engagement 2019» qui vient d’être publié.

Fondée en 2015, l’Association suisse pour des investissements responsables a pour objectif d’aider ses membres à assumer pleinement, en leur qualité d’investisseurs institutionnels, leurs responsabilités vis-à-vis de l’environnement, de la société et de l’économie. Actuellement, dix investisseurs institutionnels – caisses de pensions et assurances[1] – sont regroupés au sein de l’ASIR; la caisse de pensions de Bâle-Campagne (BLPK) est venue s’y greffer en 2019 en tant que dixième membre.

Des dialogues d’engagement couronnés de succès
En étroite collaboration avec des experts opérant à l’échelon international, les travaux de l’ASIR mettent l’accent sur le dialogue avec les entreprises dans lesquelles ses membres investissent. Dans un premier temps, elle contrôle si les entreprises enfreignent la base normative [2]. Pour les entreprises dont le comportement et les pratiques commerciales violent systématiquement et gravement la base normative, l’ASIR cherche, dans un deuxième temps, à mener des entretiens d’engagement avec elles dans le but de les faire évoluer vers une démarche plus responsable. Au total, en collaboration avec son partenaire Sustainalytics, une agence de notation leader dans le domaine de la durabilité, l’Association a mené en 2019 de tels entretiens d’engagement avec plus de 70 entreprises dans le monde entier.

Dans le «Rapport d’engagement 2019» qu’elle a publié ces derniers jours[3], l’ASIR rapporte quelques exemples de cas. Ainsi, elle a pu faire évoluer la Petróleos Mexicanos S.A. (PEMEX), où se produisaient régulièrement de graves accidents du travail, vers une meilleure gestion de la sécurité. Le résultat est visible car depuis, l’entreprise a tout de même divisé par deux le nombre de ses accidents du travail. Dans le cas d’une gigantesque mine de charbon programmée en Australie, la maison mère, après quelques hésitations, s’est montrée prête à publier des programmes relatifs à la protection des nappes phréatiques et de la biodiversité; à présent, il est prévu de vérifier la substance de ces programmes dans le cadre d’un dialogue d’engagement. De même, le dialogue correspondant avec un prestataire financier européen a déjà généré de premières incidences positives: l’entreprise, sous le coup d’un soupçon de blanchiment d’argent de grande ampleur, a entre-temps renforcé ses ressources internes dédiées au contrôle et à la prévention du blanchiment d’argent et du financement du terrorisme. Dans ce cas également, le dialogue se poursuit.

Exclusion en dernier recours (ultima ratio)
En parallèle avec les dialogues, l’ASIR tient une liste d’exclusion, où elle place des entreprises qui enfreignent la base normative avec leurs produits eux-mêmes. Elle compte avant tout les producteurs d’armes controversées et prohibées, mais aussi des entreprises qui ne se montrent pas ouvertes aux améliorations nécessaires lors des dialogues d’engagement.

La liste d’exclusion de l’ASIR est publique (www.svvk-asir.ch/fr/nos-activites/). Les recommandations d’exclusion publiées depuis 2016 sont désormais respectées au-delà du cercle des membres; elles se sont imposées sur le marché suisse en tant que standards bénéficiant d’une large adhésion.

Focus thématique
La troisième activité de l’ASIR consiste à se consacrer à des thèmes prioritaires dans des questions plus complexes, qui concernent non seulement certaines entreprises, mais plus généralement des branches entières. Concrètement, l’Association s’intéresse actuellement à des aspects du changement climatique et au travail des enfants, toujours répandu dans le cadre de la production de cacao.

Dans ce domaine également, elle recherche le contact avec une sélection d’acteurs majeurs du marché.

Depuis 2018, l’ASIR dialogue, conjointement avec son partenaire d’engagement Sustainalytics, avec 20 leaders mondiaux de la production d’acier et de ciment. Les industries de l’acier et du ciment figurent au nombre des principaux émetteurs de CO2 et engendrent quelque 13% des gaz à effet de serre anthropiques.

Concrètement, l’initiative, qui durera trois ans, consiste à préparer l’industrie à des modèles commerciaux plus compatibles avec le climat et à influer sur la mise en œuvre de mesures en ce sens. Ce dialogue enregistre aussi entre-temps des résultats positifs: plusieurs entreprises opérant à l’échelon international ont désormais annoncé des séries de mesures visant à améliorer la compatibilité avec le climat.

 


[1] Membres fondateurs (depuis 2015): BVK, Caisse de pension du canton de Zurich, compenswiss (fonds de compensation AVS/AI/APG), comPlan (Caisse de pensions de Swisscom), la Caisse fédérale de pensions PUBLICA, la Caisse de pensions Poste, la Caisse de pensions CFF et Suva. Autres membres: la Mobilière (2018), la Caisse de pensions Migros (2018), la Caisse de pensions de Bâle-Campagne – BLPK (2019).

 

[2]Base normative = la base normative de l’ASIR repose sur les normes et valeurs de la population suisse, établies selon un consensus démocratique, qui s’expriment dans la Constitution fédérale, les lois et ordonnances, ainsi que dans les accords internationaux ratifiés par la Suisse.

 

[3] Vous trouverez le «Rapport d’engagement 2019» sous https://www.svvk-asir.ch/documents

5. February 2019

Following a successful financial year, SVVK-ASIR, publishes its Engagement Report 2018

The Swiss Association for Responsible Investment (SVVK-ASIR) completes another successful business year and publishes its first Engagement Report for 2018. After its founding in December 2015, the SVVK-ASIR looks back on a fruitful start-up phase, noting the first achievements of its engagement approach.

The SVVK-ASIR has published its first Engagement Report for the financial year 2018. With the release of the report and the successful completion of its first engagements, the SVVK-ASIR ends its development phase. The Association has established a normative basis founded on a democratic consensus and has established comprehensive services for its members in the area of ESG. Today, the SVVK-ASIR offers company screening, recommendations for exclusion and, most importantly, a structured engagement process. In addition, two large, well-known investors – Migros Pension Fund and Mobiliar – joined the membership base in 2018. Talks with other interested members were initiated.

Managing Director, Jacqueline Oh, will leave the SVVK-ASIR in June 2019 to pursue other career interests. "Now that the key development goals have been achieved, it's time for a change of leadership," explains Jacqueline Oh. The SVVK-ASIR highly appreciates Oh’s contribution and thanks her for the great effort she put forth over the last three years in building up the Association to what it is today. The board will announce a successor in due course.

After building up a strong foundation, the SVVK-ASIR will continue using the existing processes and experiences, focusing on screening and engagement for the benefit of its members, and actively contributing to global initiatives to combat poverty, child labor and climate change.

14. December 2017

SVVK-ASIR approves two additional members

The Swiss Association for Responsible Investments, SVVK-ASIR, has taken on two more institutions: Mobiliar and the Migros Pension Fund. An admission of further members is being considered.

Effective January 1, 2018, two additional institutions, Mobiliar and the Migros Pension Fund, will join the Swiss Association for Responsible Investments, SVVK-ASIR.

Both the cooperative organization Mobiliar Versicherung and the Migros Pension Fund have a strong relationship with the Swiss population and represent a substantial share of it. The two institutes share the normative basis defined by the SVVK-ASIR, which is based on the Federal Constitution, on Swiss laws and ordinances as well as on the international conventions ratified by Switzerland.

With more than 5,000 employees at 160 locations in Switzerland, Mobiliar insures every third Swiss household and manages assets of about 21 billion Swiss francs.

The Migros Pension Fund manages assets of over 23 billion Swiss francs for more than 80,000 beneficiaries. With more than 100,000 employees, Migros is the largest private employer in Switzerland at more than 600 locations.

The Swiss Association for Responsible Investments, SVVK-ASIR, was founded in December 2015 by renowned institutional investors. Its purpose is to assist members in the implementation of their responsible investment strategy. Thanks to the careful admission of new members, the SVVK-ASIR association can perform its services even more efficiently for its members.

The founding members of the SVVK-ASIR include: BVK Pension Plan of the Canton of Zurich, compenswiss (AHV/IV/EO Compensation Fund), comPlan, Pensionskasse Post, SBB Pension Fund, PUBLICA Pension Fund and Suva.

Suchergebnisse für: